Entendu, lu, vu

Jean Amrouche : l’honneur d’être homme

Qui a connu Jean Amrouche sait que la vraie gloire n’est pas de ce temps de littérature et d’ordonnance de mots. Car voici un homme qui, toujours, eut le parfait dédain de sa propre pérennité langagière et voulut justement se passer de ce genre de parodie. Je sais que beaucoup seront agacés par ce propos More..

Documents historiques

Ben Badis reconnaissant exprime sa gratitude à la France

Télégramme adressé par l’association des oulama d’Algérie à MM. Blum, président du Conseil, Violette, ministre d’État, Dormoy, ministre de l’Intérieur, Aubaud, sous-secrétaire d’État à l’Intérieur. Conseil administration Association oulama Algérie réuni aujourd’hui assemblée extraordinaire Constantine félicite sincèrement gouvernement Front populaire sa sollicitude envers population musulmane algérienne. Lui exprime remerciements et gratitude pour projet réforme électorale. More..

Société

Influences contre l’exhérédation des femmes kabyles

Sixième volet sur l’étude de l’exhérédation des femmes en Kabylie. Nous venons de voir pourquoi les Berbères ont abrogé une règle fondamentale de leurs usages et de leur foi et l’ont remplacée par une loi d’exception destinée à réprimer les troubles que provoquait l’héritage féminin. Ce même souci répressif se retrouve d’ailleurs dans les Kanouns More..

Société

Fondement de l’exhérédation des femmes

Cinquième volet sur l’exhérédation des femmes kabyles. Boulifa[1] a tenté d’excuser cette coutume à laquelle il voit trois mobiles : « 1° Mettre la femme sous la protection des siens en lui donnant le droit de vivre tant qu’il lui plaira sous le toit paternel, sans que personne puisse lui disputer sa place » ; En effet, si More..

Société

Statut successoral de la femme kabyle depuis la délibération de 1748

Quatrième partie de l’étude sur l’exhérédation des femmes en Kabylie. La délibération de 1748 nous explique dès lors pourquoi Hanoteau et Letourneux ont déterminé de la façon qui suit, l’ordre de dévolution des successions ab intestat dans lequel les femmes ne figurent pas : 1° Héritiers acebs ou universels, qui comprennent toute la descendance mâle directe More..

Société

Le sort de la femme dans la coutume kabyle

Suite de l’ Étude sur l’évolution des coutumes kabyles, spécialement en ce qui concerne l’exhérédation des femmes. Jusqu’en 1748, la femme Kabyle a été héritière ab intestat[1] Le Coran fait de la femme une héritière : « Les hommes doivent avoir une portion des biens laissés par leurs pères et mères et leurs proches ; les ex-femmes doivent More..