Politique

Soutenons Djafar Khenane et Achour nat Issad, militants indépendantistes

Djafar Khenane  et Achour nat Issad, militants du MAK, sont convoqués par le chef de la sûreté de la police coloniale algérienne pour être présenté devant la brigade criminelle et risquent d’être incarcérés. Une forte mobilisation des militants pour les accompagner au commissariat centrale empêchera le pouvoir algérien d’aller au bout de sa répression. “L’oppression More..

Chronique

Témoignage d’un militant indépendantiste qui a été arrêté

Suite aux arrestations d’hier, jeudi 7 juillet, nous vous soumettons le témoignage d’un militant réellement arrêté par les forces de police algérienne. Il est convoqué pour dimanche 10 juillet au commissariat central. Soyez nombreux à le soutenir et à l’accompagner dimanche. Un mouvement ne peut exister que grâce à ses militants. Avant tout, je tiens More..

Chronique

Des arrestations qui nous interpellent

Arrestations choisies Nous remarquons une recrudescence des arrestations en Kabylie en ce moment. Des militants du MAK sont systématiquement arrêtés, questionnés  lors des marches et des meetings et harcelés dans le privé. La police les arrête, des appels sont lancés sur les réseaux sociaux. D’autres militants se mobilisent et se rassemblent devant les commissariats afin More..

Chronique

Djafar Khenane traqué par la police algérienne

Le militant du MAK, Djafar Khenane, est en ce moment traqué par les services de l’insécurité algérienne dans les rues de Tizi Ouzou ! Cet après-midi, aux alentours du stade du 1er Novembre à Tizi Ouzou, Djafar Khenane et deux autres militants du MAK ont été pris à partie par un homme alors qu’ils marchaient. More..

Politique

Benhadid: “Said Bouteflika se prépare à succéder à son frère”

Un ancien général algérien s’exprime sur le limogeage du général Toufik. Le général à la retraite Hocine Benhadid traite Saïd Bouteflika de « malade mental » et l’accuse d’avoir été derrière le limogeage du général Toufik pour succéder à son frère Abdelaziz Bouteflika. Dans une interview de Radio M diffusée ce mardi 22 septembre, Hocine Benhadid a More..

Chronique

Abdelkader Rahmani nous a quittés

Ce sont ceux qui en font le plus dont on parle le moins. Je vous invite à prendre connaissance de ce personnage fondateur de l’Académie berbère. Abdelkader Rahmani nous a quittés le 2 septembre 2015. Né dans les montagnes kabyles en 1923, Abdelkader Rahmani, « indigène » de la République française, s’est forgé un destin tout à More..

Communiqué

“Unité nationale”, dîtes-vous ?

Déclaration des animateurs du Manifeste kabyle pour la reconnaissance constitutionnelle d’un statut politique particulier de la Kabylie sur les violences dans le M’Zab La vallée du M’Zab a vécu ces derniers jours l’une des violences les plus meurtrières depuis le début des affrontements entre la communauté mozabite et la communauté arabophone installée dans la région. More..

Chronique

Pourquoi soutenir les Mozabites ?

Les Kabyles qui soutiennent ces zélateurs du mahométisme sont dans l’erreur. Donnez-moi une seule raison de les 09soutenir. Les Mozabites n’ont jamais eu de compassion pour les Kabyles. Pourtant ils sont organisés, instruits et friqués. – Aucun d’eux n’a soufflé mot lors du Printemps kabyle de 1980 ; – Aucun d’eux n’a dit, écrit ou même More..

Communiqué

Le mouvement des aarchs veut islamiser encore plus

14e anniversaire de la plateforme d’El Kseur Le mouvement des aarchs n’a même pas honte d’avoir osé commettre un communiqué pareil ! Que vaut un Kabyle qui adule un dieu arabe, suit les préceptes d’un prophète arabe, prie en arabe en regardant vers l’Arabie 5 fois par jour ? A mon avis il n’a plus rien de More..

Entendu, lu, vu

Idir “ll est logique qu’on aboutisse à la notion d’indépendance”

Idir revendique une Kabylie libre. Il exhorte les Kabyles à se réveiller de cette longue hibernation : « il ne faut plus revendiquer, il faut être, exister qu’ils le veuillent ou non ». « L’islam est la religion d’État. L’État n’a pas à avoir de religion, il est garant des institutions, ce n’est pas à l’État de dire More..