Au fil des mots

Un petit mal pour un grand bien

C’est une maxime faussement établie qu’il n’est pas permis de faire un petit mal dont un plus grand bien pourrait résulter. Saint Augustin a été entièrement de cet avis, comme il est aisé de le voir dans le récit de cette petite aventure arrivée dans son diocèse, sous le proconsulat de Septimus Acindynus, et rapportée More..

Au fil des mots

La tour Eiffel finissait par m’ennuyer

Lassitude J’ai quitté Paris et même la France, parce que la tour Eiffel finissait par m’ennuyer trop. Non seulement on la voyait de partout, mais on la trouvait partout, faite de toutes les matières connues, exposée à toutes les vitres, cauchemar inévitable et torturant. Ce n’est pas elle uniquement d’ailleurs qui m’a donné une irrésistible More..

Au fil des mots

La mort absurde des Aztèques

Ce court essai de Mouloud Mammeri, en introduction à sa pièce de théâtre, Le Banquet, publiée à la Librairie académique Perrin en 1972 — texte devenu introuvable —, nous est apparu d’une certaine actualité par ses réflexions sur la violence, la différence, l’impérialisme. “Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles”. Cette découverte More..