Améliorer son français

Campagne électorale, campagne présidentielle

Je constate avec effroi que beaucoup utilisent le mot « compagne » à la place du mot « campagne ». Certains journaleux algériens font cette faute et se fâchent lorsque j’ose la leur signaler. Voici en bref l’explication des mots COMPAGNE et CAMPAGNE. Sinon les publications n’ont aucun sens. Car parler de la « compagne de Boutef » dont on n’a More..

Récit de voyage

Pas de mosquée à Fort national au XIXe siècle

A peine descendus de voiture, nous avons hâte de chercher un point culminant d’où la vue puisse s’étendre au loin sur le panorama célèbre de Fort-National. Nous sortons de la ville par la porte opposée à celle par laquelle nous sommes arrivés, et longeons, à l’extérieur, les glacis des fortifications. La réputation de ce paysage More..

Récit de voyage

Les Kabyles accueillent 12.000 Arabes durant la famine de 1867

Depuis longtemps déjà quelques négociants hardis se sont établis au milieu des Kabyles, et leur achètent leur huile et leurs olives. Les résidus des moulins, que les indigènes jetaient autrefois sans en tirer aucun parti, sont devenus l’objet d’un commerce lucratif ; traités par les procédés perfectionnés connus en Europe, ils produisent encore une certaine quantité More..

Récit de voyage

On compte sept villages kabyles entre Ménerville et Tizi-Ouzou

En quittant Ménerville, la diligence traverse dans toute sa largeur la belle vallée de l’Iisser, que j’ai remontée hier. Partout, des deux côtés de la route, se montrent des champs de blé et des vignes. Nous voyons en passant le village de lilad-Guitoun et, après avoir traversé le fleuve, ceux d’lsserville, entouré de bois d’eucalyptus; More..

Récit de voyage

Châmba et troupeaux par Édouard Cat

Ah les auteurs du XIXe siècle ! quel regard bienveillant ils avaient sur les peuples d’Afrique un extrait de texte, sur les Châmba, tiré de l’ouvrage que je lis en ce moment. Je précise que l’auteur de ce texte était docteur ès-lettres, professeur de géographie de l’Afrique à l’école des lettres d’Alger. Il connaissait donc la More..

Récit de voyage

Tlemcen et ses environs

Qu’est-ce donc qui, dans cette ancienne capitale d’un royaume, impressionne si fortement le visiteur? Sont-ce les vieux murs jaunis de Mansoura, avec leurs teintes d’ocre, sous les derniers rayons du soleil couchant ? Sont-ce les hauts minarets et ces belles mosquées, aux mihrabs si délicatement décorés? Est-ce cette campagne de verdure et de fleurs où More..

Récit de voyage

Les Kabyles n’étaient pas Algériens au XVIIIe siècle

On peut lire dans Alger au XVIIIe siècle, de Venture de Paradis, des passages qui nous informent sur la vie des Kabyles. La première année du règne de Baba Muhammed, le divan décida de faire la guerre aux Cabaïlis de Bougie pour les réduire : ce sont les peuples qui habitent les montagnes de Felissa, très More..

Récit de voyage

Ménerville en 1884

Kabylie d’antan. Je suis arrivé ici de nuit, après avoir traversé la partie orientale de la Mitidja, maintenant presque aussi bien cultivée que le reste de la plaine. On m’avait prévenu que Ménerville n’est pas autre chose qu’une vaste cantine. Aussi n’ai-je été qu’à demi surpris, hier soir, en parcourant la principale rue du village More..

Récit de voyage

Fort National, oued Aïssi en 1884

A six heures du matin, me voici de nouveau en voiture. J’ai trouvé un compagnon de voyage, M. J…, avocat au barreau de Bordeaux, qui vient chercher dans ce pays du soleil et de la lumière l’oubli momentané des brumes de la Garonne. Son itinéraire coïncide avec le mien pour quelques jours ; nous sommes enchantés l’un More..

Livres

Les fleurs mellifères par Rezki Rabia

La parution d’un nouveau livre est comparable à la naissance d’un enfant. L’acte d’enfanter et celui d’écrire ont, pour commune origine, le désir de créer. De même que le bébé ne voit le jour qu’après une longue période de gestation, le livre nécessite de longs mois d’élaboration avant de paraître. L’enfant suscite la curiosité du More..