Récit de voyage

Les Kabyles accueillent 12.000 Arabes durant la famine de 1867

Depuis longtemps déjà quelques négociants hardis se sont établis au milieu des Kabyles, et leur achètent leur huile et leurs olives. Les résidus des moulins, que les indigènes jetaient autrefois sans en tirer aucun parti, sont devenus l’objet d’un commerce lucratif ; traités par les procédés perfectionnés connus en Europe, ils produisent encore une certaine quantité More..

Récit de voyage

On compte sept villages kabyles entre Ménerville et Tizi-Ouzou

En quittant Ménerville, la diligence traverse dans toute sa largeur la belle vallée de l’Iisser, que j’ai remontée hier. Partout, des deux côtés de la route, se montrent des champs de blé et des vignes. Nous voyons en passant le village de lilad-Guitoun et, après avoir traversé le fleuve, ceux d’lsserville, entouré de bois d’eucalyptus; More..

Récit de voyage

Tlemcen et ses environs

Qu’est-ce donc qui, dans cette ancienne capitale d’un royaume, impressionne si fortement le visiteur? Sont-ce les vieux murs jaunis de Mansoura, avec leurs teintes d’ocre, sous les derniers rayons du soleil couchant ? Sont-ce les hauts minarets et ces belles mosquées, aux mihrabs si délicatement décorés? Est-ce cette campagne de verdure et de fleurs où More..

Récit de voyage

Voyage de Napoléon III en Kabylie

J’ai en ma possession des journaux du XIXe siècle qui rapportent différentes informations sur l’Algérie ainsi que sur la Kabylie. Articles illustrés de gravures. On ne saurait attribuer aux gravures de ces périodiques une précision sans défaut. Cependant, leur intérêt documentaire apparaît évident. C’est un journaliste spécialisé qui, sur place, exécute des croquis. Il les More..