Entendu, lu, vu

Indiens d’Amérique : un génocide tranquille et presque achevé

Les États-Unis ne voient pas d’un bon œil que le sort des Indiens d’Amérique soit pour la première fois à l’ordre du jour des Nations-Unies. Car il s’agit de se pencher sur le sort d’une population de 2,7 millions d’habitants ravagés par une multitude de fléaux et dans des proportions effroyables. Mais qu’en attendre ? Car More..

Entendu, lu, vu

Pour la libération de Salim Yezza

À l’approche de l’élection présidentielle et avec tout le flou qui l’accompagne, le régime algérien semble tolérer de moins en moins la liberté d’expression, surtout quand ceux qui en usent sont des militants associatifs ou des blogueurs. Après la condamnation de M. Merzoug Touati à sept ans de prison pour avoir interviewé un diplomate israélien, c’est autour More..

Entendu, lu, vu

La mobilisation paie

En Algérie – dont on parle finalement assez peu – la dictature des généraux impose un véritable État policier à une société qui étouffe socialement, économiquement et politiquement. En 2019 se dérouleront les élections présidentielles qui s’annoncent déjà comme un modèle de démocratie. C’est dans ce contexte que nous soutenons Salim Yezza, défenseur des droits More..

Entendu, lu, vu

Idir « ll est logique qu’on aboutisse à la notion d’indépendance »

Idir revendique une Kabylie libre. Il exhorte les Kabyles à se réveiller de cette longue hibernation : « il ne faut plus revendiquer, il faut être, exister qu’ils le veuillent ou non ». « L’islam est la religion d’État. L’État n’a pas à avoir de religion, il est garant des institutions, ce n’est pas à l’État de dire More..

Entendu, lu, vu

Jaky, Gourdel, les islamistes et moi

Très souvent à la fin d’une journée de travail je sors prendre l’air. Dix heures devant l’ordi, c’est beaucoup. L’avenue Daumesnil est aussi triste que la A6. On y trouve beaucoup de bistrots tenus par des chinois, vides, et dont les devantures sont couvertes des gains obtenus par les uns et les autres. On se More..

Entendu, lu, vu

Lettre de Tahar Djaout adressée à Mouloud Mammeri

Cette lettre a été écrite par Tahar Djaout après la mort de Mouloud Mammeri, a été publiée dans le journal Algérie-Actualité du 9 mars 1989. Comme il va être dur de devoir désormais parler de toi au passe ! Quelques heures après ta mort, que ta famille et tes amis ignoraient encore, un universitaire qui More..