La République des camarades

« Entre camarades, on se dispute, on ne se déteste pas ; on veut bien se battre, mais l’on n’aime pas se faire de mal. Si fort qu’on soit fâché, on ne peut oublier qu’on est fâché contre un collègue. Même lorsque la discussion cesse d’être courtoise, elle ne cesse point pour cela d’être confraternelle. Les circonstances qui vous mettent aux prises aujourd’hui passeront et l’on sait bien que demain l’on aura encore besoin les uns des autres; alors, pourquoi prononcer des paroles irréparables ? » La République des camarades, titre d’un livre publié en 1914 de Robert de Jouvenel où est critiqué le rôle de la camaraderie dans la vie politique de la troisième République.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*