Les Kabyles n’ont qu’un droit : adhérer au MAK

Je suis effarée par ce que je peux lire au sujet du RPK. Des personnes honnêtes et sincères sont calomniées parce qu’elles ne militent pas pour le MAK. Je suis scandalisée par les accusations portées contre Malika Baraka, Madjid Boumekla, Hmimi Ait Bachir, Tahar Amichi, Idir Ounnoughene. Je dis STOP, merde, y’en a marre !

Selon ces fervents zélateurs de la pensée unique et du culte de la personnalité, lorsque des personnes créent un mouvement, ce n’est pas parce qu’elles veulent combattre le pouvoir algérien mais parce qu’elles « voudraient combattre le MAK ». Non mais vraiment ces individus n’ont pas honte de porter de telles accusations. Il faudrait qu’ils arrêtent de prêter aux autres leurs intentions!  Les Kabyles n’ont qu’un droit celui d’adhérer au MAK ou sinon gare à leur réputation !

Le MAK, depuis sa création, se combat tout seul. Il suffit de voir le nombre de démissions et les histoires à dormir debout rapportées par ses militants aptes à inventer n’importe quoi pour faire taire toute voix discordante. Sans parler de la médisance systématique des personnes qui osent remettre en question les desiderata du président du mouvement.  Ainsi, si on ose avoir un avis différent, poser une question, ou douter, nous sommes immédiatement taxés de  DRS, agent du pourvoir, algérianiste, etc. »,« on sait pour qui tu roules», « nous avons une liste des agents du DRS», « on sait qui te paie », etc., etc.

Sans parler de l’insulte suprême lorsqu’il s’agit d’une femme : « elle critique, parce que Ferhat n’a pas voulu coucher avec elle » ou « elle critique parce que Ferhat, ne veut plus d’elle, etc. ». A croire qu’ils ont tous envie de lui faire une pipe ou de se faire sauter par leur président ! Ils ne se disent, à aucun moment, que le président d’un mouvement doit avoir un comportement exemplaire et non être un enculeur de mouches !

En fait que veulent ces militants du MAK qui passent leur temps à insulter, médire, calomnier et diffamer  sur les réseaux sociaux ? que font-ils dans le réel ? Sont-ils vraiment utiles à la Kabylie ? Que veulent-ils au juste ? faire perdurer la pensée unique ? imposer le culte de la personnalité ? Veulent-ils construire un Goulag en Kabylie pour y enfermer ceux qui n’applaudissent pas Ferhat en brandissant son portrait ?

Qu’attend Ferhat Mehenni pour rappeler à l’ordre ses jeunes et vieux connards qui passent leur temps à diffamer au lieu d’œuvrer concrètement pour la Kabylie ? On ne peut rien construire de solide avec pour fondations le mensonge, la diffamation, la calomnie, la médisance, la mystification et la souillure.

Geneviève Harland

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*