Musulmans, islam et comput du temps

Les musulmans sont les meilleurs mathématiciens et les plus grands scientifiques du monde. C’est ce que les gens bien-intentionnés, comme disait Brassens, serinent à longueur de journée. Je ne vais pas polémiquer sur l’origine grecque, latine, syriaque, mésopotamienne, perse, hindoue, etc. de leur savoir, ni sur les connaissances qu’ils ont apportées au monde. Simplement apporter une petite réflexion sur leur « comput du temps », comme le dit si bien le divin coran, tout-sachant et infaillible.

Les faits : Les musulmans ont fait faire un bond considérable aux Arabes de la Jahiliya (l’Ignorance), autrement dit de l’époque anté-islamique. L’époque où ces pauvres ignares divisaient encore leur année en 13 mois de 28 jours, ce qui donnait un total de 364 jours. Et faisaient donc le pèlerinage presque à date fixe. Oui, le pèlerinage existait déjà ! Et à la Mecque, en plus, et on y vénérait la pierre noire ! Heureusement, l’islam est arrivé pour rétablir le Savoir Divin d’Allah : son prophète a eu tôt fait de jeter à la poubelle (pardon : elle n’existait pas encore) de jeter aux orties (on peut supposer qu’il y en avait dans le Hedjaz) l’année des Ignorants pour adopter l’année d’Allah le Tout-Sachant, l’Omnipotent et l’Omniscient. Année qui comptait et compte toujours 12 mois de 28 jours, total 336 jours. Ce qui fait qu’aujourd’hui, depuis l’an 622, date de l’Hégire, le calendrier musulman a perdu 43 ans sur le calendrier grégorien, nombre que les rois de l’arithmétique que sont les musulmans ont dû rapidement trouver par cette opération trop simple pour eux : 1434 – (2013 – 622).

Mais alors, pourquoi encore aujourd’hui un milliard et demi de musulmans fêtent la Achoura à dates décalées ? Oh, d’ailleurs, la Achoura pour les sunnites ne doit pas avoir d’importance, puisque ces grands érudits ne savent pas eux-mêmes ce qu’elle représente : est-ce le repentir de Adem d’avoir quitté le paradis ou est-ce l’accostage de l’arche de Noé ? Pourquoi les musulmans n’égorgent jamais leurs moutons de l’Aïd ni ne fêtent la naissance de leur prophète (al-Mawlid an-nabi) à la même période, pourquoi leur ramadan et leur pèlerinage ne se font pas à date fixe ? Et surtout, pourquoi ne se posent-t-ils jamais ces questions ? Ce serait pour eux l’aveu que leur dieu Allah n’est pas Tout-Sachant et Omniscient ? Où est l’erreur ? Car il y en a une, et de taille ! Avec ça, les musulmans ont la prétention de … dominer le monde.

Aqveyli N-Jerjer

One thought on “Musulmans, islam et comput du temps”

  1. L’Islam tout nouveau n’as fait que recuperer toutes les pratiques paiennes de la Mecque (Hadj, rajm chitan et bien d’autres pratiques koreishite) ) afin qu’il soit politqiuement correct pour les Koreishites. Un coup de genie pour les poussurs de la nouvelle religion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *