Entendu, lu, vu

Pour la libération de Salim Yezza

À l’approche de l’élection présidentielle et avec tout le flou qui l’accompagne, le régime algérien semble tolérer de moins en moins la liberté d’expression, surtout quand ceux qui en usent sont des militants associatifs ou des blogueurs. Après la condamnation de M. Merzoug Touati à sept ans de prison pour avoir interviewé un diplomate israélien, c’est autour More..