Biographie

Bélaïd At Ali meurt dans l’anonymat

Le 12 mai 1950, dans le pavillon des incurables d’un hôpital d’Algérie, loin de son pays natal tant aimé, Bélaïd At Ali, un pauvre kabyle mourait de tuberculose. Personne n’en fut informé sauf celui à […]