Politique

Pause de l’arabisation en 1977

Mostefa Lacheraf et la pause de l’arabisation En avril 1977, à l’occasion d’un remaniement ministériel, Mostefa Lacheraf est nommé ministre de l’Éducation, et Abdellatif Rahal ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Ces nominations marquent une véritable pause de l’arabisation. Les raisons qui poussèrent Boumediene à ce revirement ne furent pas explicitées. Il More..

Politique

Enjeux linguistiques en Algérie

Question de la langue en Algérie La question de la langue en Algérie est depuis longtemps l’objet de débats car elle touche à des questions importantes, telles que l’identité, la légitimité, les orientations idéologiques. À la différence de la Tunisie et du Maroc, l’Algérie était considérée comme territoire français. La population ne trouva comme référence More..

Chronique

Les Kabyles et Stanislavski

A première vue, et c’est ce que pense la majorité des arabophones DZ, les Kabyles rejettent en bloc la langue arabe par « racisme », « anti-arabisme » et ils lui préfèrent de loin la langue française car ils sont aliénés. C’est l’opinion subjective prédominante (les arabophones sont majoritaires en plus), par ailleurs très encouragée par la clique babouches-qamis, More..