Philosophie

Les seigneurs qui cultivent les lettres

Il a été un temps en France où les beaux-arts étaient cultivés par les premiers de l’État. Les courtisans surtout s’en mêlaient, malgré la dissipation, le goût des riens, la passion pour l’intrigue, toutes divinités du pays. Il me paraît qu’on est actuellement à la cour dans tout un autre goût que celui des lettres ; More..