Politique

Arabisation systématique en Algérie

Mehri et l’arabisation systématique (1970-1977) Le remaniement ministériel du 21 juillet 1970 substitue au domaine de Taleb Ibrahimi trois ministères : l’Enseignement primaire et secondaire (Abdelkrim Benmahmoud), l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique (Mohamed Seddik Benyahia), et l’Enseignement originel et les Affaires religieuses (Mouloud Qasim). L’agent actif de l’arabisation sera Abdelhamid Mehri, secrétaire général de l’Enseignement More..

Politique

Arabisation idéologique

Taleb Ibrahimi et l’arabisation idéologique (1965-1970) Sous l’impulsion du ministre de l’Éducation nationale, Ahmed Taleb Ibrahimi, descendant d’un réformiste connu[1], l’arabisation est utilisée pour légitimer un régime impopulaire, en étant présentée comme la face culturelle de l’indépendance. Le ministre fixe les impératifs de l’enseignement : démocratisation, arabisation, orientation scientifique. Mais la mise en place continue : arabisation More..