Récit de voyage

Palestro en 1871

Je redescends pour prendre la voiture qui m’emporte à Palestro. La route atteint bientôt la vallée du fleuve, qu’elle ne quittera plus que pour franchir quelques-uns de ses affluents. Sur les deux rives, les hauteurs d’abord peu élevées, de simples mamelons, sont tantôt incultes, tantôt couvertes de prairies, de champs de blés et de vignobles More..