20 octobre 2020

Conseil national

Dans une Kabylie où les grands centres urbains sont transformés depuis des années en autant de garnisons, où tous les grands accès sont jalonnés de plusieurs barrages de l’armée, de la gendarmerie et de la police qui disposent de détecteurs d’explosifs, les citoyens kabyles se posent des questions sur la facilité narquoise qu’ont les poseurs de bombes et les kamikazes à acheminer des quintaux de TNT – de Tizi n At Aïcha (Thénia) à Wizgan (Bouzeguène) en passant par Tuviret (Bouira) – et les faire exploser quand et où ils l’ont projeté.

D’où une question légitime subséquente: le maillage sécuritaire de la Kabylie est-il destiné réellement à prévenir les attentats terroristes ? Comment le croire au vu d’une récurrence et d’une planification d’attentats jamais contrariées ? Comment le croire quand aucun cas des 65 kidnappings commis dans la région n’a été élucidé ?

Mais surtout comment le croire lorsque des troupes de l’ANP se mettent en valeur contre les civils à Azazga le 23 juin 2011 pour assassiner M. Dial Mustapha un paisible jardinier et violer et saccager les propriétés de citoyens ; et le 15 août 2011, tuer M. Madani Goujil, garde communal à Akfadou ?

Chacun d’entre nous doit comprendre que nous sommes attaqués en tant que Kabyles et c’est en tant que Kabyles que nous devons nous défendre, en toute légitimité.

Le MAK demande à tous et à chacun de rester mobilisés et vigilants en attendant la tenue de son 2ème Congrès que les événements et la propre survie de notre peuple commandent d’organiser sans délai. Ce congrès doit rassembler tous les Kabyles de Kabylie, d’Algérie, de la diaspora, tous sans exception, afin de s’ériger en rempart contre l’extinction programmée de notre nation.

– Dans le but d’accomplir le contrat moral du MAK envers la nation kabyle. – Dans l’espoir d’apaiser les tensions interpersonnelles liées à la tenue du 2éme congrès. – Afin de permettre à tous les cadres et militants d’intégrer la commission préparatoire du Congrès et à chacun d’apporter sa contribution dans l’élaboration de son règlement intérieur. – Conformément aux articles 6, 8 et 9 des statuts. Après en avoir débattu,

Le Conseil national siégeant en souveraineté et conformément à l’article 6 des statuts, à l’unanimité des présents, donne caution à M. M.L. TAYEV, Président PI du MAK, d’user de ses prérogatives statutaires afin de préserver l’intégrité du Mouvement.

Par cette délégation, le Président PI du MAK décide :

Pour violation des articles 2, 4, 10,13 du Règlement intérieur du MAK et conformément à l’article 16 dudit règlement.

– Le Président du Conseil national, M. Mohand Ouamar HACHIM est suspendu de ses fonctions à compter de ce jour, 17 août 2011. – Les attributions et prérogatives du Conseil national sont dévolues à la Commission préparatoire du 2ème congrès. – Ses membres sont intégrés de plein droit dans la Commission préparatoire du congrès.

Kabylie, le 17 août 2011

Pour le Conseil national, par délégation, Le Président PI M.L. Tayev

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!