23 septembre 2020

être de la trempe de

La TREMPE désigne la qualité physique ou morale, la manière d’être, la nature d’une personne. On parle de la “trempe” d’une personne.

Énergie, fermeté de caractère permettant d’affronter les épreuves, les dangers.

On dit :
– De bonne trempe ;
– de mauvaise trempe ;
– de même trempe ;
– de sa trempe ;
– de cette trempe ;
– de la trempe de (quelqu’un) ;
– Femme, gars, héros de cette trempe ;
– âme, caractère de sa trempe.
trempe de l’âme.

Quelques citations avec le mot trempe :

 « Cet homme était d’une trempe naturellement si bonne, si honnête et si bienveillante, qu’il ne s’était peut-être jamais trouvé à portée (…) de reconnaître le besoin d’aucun auxiliaire qui le portât au bien, et encore moins qui l’empêchât de faire le mal » (TOEPFFER, Nouv. genev., 1839, p. 191).

« Ismaïl pacha qui succédait à son père n’était pas de la même trempe que lui. » (MORAND, Route Indes, 1936, p. 80).

« C’est là que la trempe héroïque de son caractère montra toute l’énergie, toute la constance de résolution de cette âme » (LAMARTINE., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 217).

« la trempe chez Chateaubriand est plus forte et moins pure [que chez Bernardin de Saint-Pierre] » (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 6, 1852, p. 441).

« Pourquoi donc est-ce toujours parmi ses ennemis (…) qu’on rencontre des âmes de cette trempe ? » (DUMAS père, Fille du régent, 1846, III, 6, p. 224).

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :