18 septembre 2020

Farid ACID, le 128e martyr du printemps noir

Farid ACID, un jeune de Tizi-Ghennif (80km Sud-Ouest de Tizi-Ouzou), vient de rendre l’âme. Alors qu’il n’avait que 21 ans lors des événements du « printemps noir » (Kabylie 2001) il fut atteint par les gendarmes qui, dans sa localité aussi, avaient ouvert le feu sur les manifestants dont il faisait partie. Il avait fallu beaucoup d’interventions pour avoir jusqu’à un élévateur à même de le faire monter dans l’avion qui l’avait transféré en France. Après huit années d’hospitalisation à l’Hôtel-Dieu de Nantes, condamné à la chaise roulante pour le restant de sa vie, il avait de temps en temps nourri espoir de guérison. Il vient d’y succomber à ses blessures.

Le MAK s’incline à la mémoire de Farid ACID et assure la famille de cette 128eme victime de sa solidarité et de sa compassion.

Le MAK rappelle qu’il saisira bientôt les instances internationales sur les jeunes kabyles assassinés par le pouvoir algérien de 2001 à 2004.

Ce martyr nous rappelle cruellement tous ses camarades et nous invite au recueillement pour leur rendre hommage. Il nous rappelle aussi que tant que la Kabylie n’aura pas son autonomie régionale, les assassins qui nous gouvernent peuvent récidiver.

Paix à nos martyrs
Vive la Kabylie libre et autonome

Kabylie le 31/08/2009
MAK

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :