21 septembre 2020

La haine de soi infeste les Kabyles aliénés

Kabylie (Kabyles.com) —Nous assistons à une campagne de dénigrement de façon ouverte contre le MAK-Anavad et les souverainistes kabyles. Les émissaires du régime colonial algérien sont mobilisés pour répandre des rumeurs, propager des mensonges et font des commérages dans l’unique but de salir la réputation des braves Kabyles et surtout semer le doute et la zizanie au sein de la famille souverainiste pour entraver principalement le projet de l’indépendance de la Kabylie.

Une Kabylie livrée à elle-même, entre l’aliénation et l’asservissement, le pouvoir mafieux algérien renforce encore sa politique de l’endoctrinement pour soumettre le peuple kabyle et anéantir le projet de l’indépendance de la Kabylie de l’intérieur. Les Kabyles de service (KDS) passent leur temps sur les réseaux sociaux à déverser leur fiel et à jouer les indignés au sujet du gouvernement provisoire kabyle alors que c’est le régime illégitime algérien qui les humilie, les abaisse et les rabaisse.

Qui est mieux placé que cet abatteur de besogne pour hâter les choses et affaiblir le plus vaillant des Kabyles ? Cet ignorant, facile à manipuler, qui s’en donne à cœur joie dans les folies et les mensonges les plus absurdes, agit sans scrupules pour tenter de porter atteinte au premier responsable du MAK-Anavad et les hauts responsables de ce mouvement pacifique qui se bat pour la dignité de tous les Kabyles et l’indépendance de la Kabylie.

Il est inutile de préciser que de telles tentatives de salissage contre le MAK-Anavad sont toujours vaines, car la lâcheté ne peut être que l’apanage des lâches et la vérité comme l’huile vient toujours au-dessus.

Nous les voyons souvent s’afficher publiquement au début en tant que sympathisants du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) et de grands flatteurs du président de ce mouvement monsieur Ferhat Mehenni, et sans crier gare, ils se métamorphosent pour devenir de fervents détracteurs du MAK-Anavad et du projet de l’indépendance de la Kabylie.

Ces corbeaux roux ou déplumés, à les laver, on perd son temps et son savon.

La haine de soi ravage le cerveau de ces Kabyles sans repères. Une haine qui se manifeste par des attaques incessantes contre les personnes intègres et les dignes enfants de la Kabylie, ce qui arrange d’abord le régime colonial algérien, ses subalternes et tous les ennemis de la nation kabyle.

Cela va sans dire que « la bave du crapaud n’atteindra jamais la blanche colombe ».

Ferhat Mehenni a toujours appelé à l’union et la solidarité de tous les Kabyles, en tant que président du mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie et en tant que Kabyle jaloux de sa terre natale, la Kabylie. Il défend honorablement le projet de l’indépendance de la Kabylie et  consacre à cette terre ancestrale son temps, ses forces , toute sa vie et celle même de sa famille.

Le MAK-Anavad et les souverainistes ont redonné à la Kabylie ses lettres de noblesse au moment où la majorité des hommes politiques Kabyles n’osent même prononcer le mot kabyle ou Kabylie lorsqu’ils prennent la parole publiquement. Certaines de ces fossoyeurs défendent l’arabité au détriment de leur kabylité pour plaire à leurs bourreaux qui les avilissent  pourtant sans cesse.

Grâce au MAK-Anavad, la Kabylie est sortie de l’anonymat, le processus de l’autodétermination suit son cours. En une dizaine d’années, la cause kabyle a gagné la sympathie de plusieurs hommes politiques, de plusieurs artistes et intellectuels au niveau international. Des projets importants sont concrétisés et d’autres sont voie de réalisation et tout cela avec des moyens limités, mais avec une volonté de fer. La Catalogne se bat pour son indépendance depuis 1930, le souverainisme québécois remonte au XIXe siècle, et combien était longue la lutte d’innombrables pays qui ont accédé à leur indépendance.

L’indépendance de la Kabylie est entre les mains de ses braves enfants. Le temps passe et l’histoire s’écrit pour la mémoire. Les braves seront honorés et célébrés et les lâches honnis et méprisés,

Arezki Kabyle.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :