19 septembre 2020

Les Kabyles croient-ils au Père Noël ?

Jeté en pâture, le peuple kabyle, frappé d’amnésie, appelle au secours ses frères algériens. Ainsi que je l’ai fait remarquer à maintes reprises, ses représentants rivalisent de zèle pour donner des gages au reste du pays en vociférant à qui mieux mieux que leur combat est national. Le reste de l’Algérie prend note et continue de vaquer à ses occupations, pas du tout impressionné. À croire que ces gens se trompent de société. Amnésiques, disais-je.

Notre psychiatre devrait se mettre au chevet de l’état mental de son parti. Les démocrates qui le composent ont vraiment la mémoire courte : ils oublient ce à quoi ils ont échappé lors de l’aventure rocambolesque de la manifestation qu’ils avaient voulu organiser à Batna, pendant les années FIS. Seule une fuite précipitée a épargné aux gens le massacre par les barbus, ce qui n’a pas empêché le FIS, sûr de lui (et il y avait de quoi) d’organiser à son tour une manifestation à Tizi-Ouzou quelques temps plus tard, histoire de montrer qui était le maître. Ces militants, accueillis à coups de hache et d’épée à Batna, continuent aujourd’hui encore de se nourrir des chimères de la solidarité nationale. Pour de plus amples renseignements, prenez attache avec les sinistrés de Ath Ourtilane, victimes d’un séisme. Désolé si ça choque certains, mais je demande à ceux qui, comme les autruches ont la tête dans le sable, de la sortir : les Algériens, arabité oblige, se sentent bien plus proches des Arabes du Moyen-Orient que des Kabyles. Vous en doutez ? Renseignez-vous. C’est la pure vérité, même si par ailleurs, les uns et les autres entretiennent de bonnes relations. Ceux qui parlent de l’élargissement de la protesta trompent le peuple kabyle. Pourquoi cherchent-ils à faire croire aux gens une chose pareille ?

Mais le RCD n’est pas le seul à croire au Père Noël ; d’autres l’ont vu et vous jureront, photos en sa compagnie à l’appui, que c’est bien lui et qu’il existe. Notre illustre zaïm du FFS et de Navarre, coiffé de la blanche chéchia de ce dévot à toute épreuve qui, étudiant, se trimballait déjà avec une hache dans son cartable, vous le confirmera avec son album photos, si vous avez la chance de passer par Lausanne. Si nous critiquons avec tant de vigueur notre zaïm, notre psychiatre et nos délégués, c’est parce que nous tenons à eux malgré tout et que nonobstant leurs errements, nous continuons de compter sur eux, pour qu’ils nous éclairent et nous mènent à bon port, et non pas devant le domicile du Père Noël ou dans quelque impossible guêpier.

Quant aux escrocs haineux de la galerie des horreurs arabo-islamiques, je laisse à d’autres le soin de parler d’eux, s’ils trouvent que ça en vaut la peine. Je ferai seulement observer la pudeur touchante de ces braves gens à qui le mot Kabylie reste en travers de la gorge et qui parlent des troubles ayant touché « certaines wilayates du pays, en particulier la région centre ». Neuf mots au lieu d’en dire un seul : c’est du 9 contre 1, soit exactement le taux de change du dinar !

Nous sommes dans une zaouïa et Madame Toumi n’a pas tout à fait tort d’annoncer son appartenance à une confrérie. Les charlatans tiennent le haut du pavé. On s’éclaire avec des vessies arabo-islamiques que tout un chacun a la stricte obligation de trouver pratiques et lumineuses. Les lanternes ne servent à rien.

La dernière trouvaille aura été d’estampiller la détresse de la Kabylie du cachet “national”. Cela aussi, c’est du toc. Faites un tour en Algérie : tout le monde s’en fout, de la Kabylie. Dans le meilleur des cas, c’est l’indifférence ; dans certains cas, on souhaite carrément son écrasement. Dans tous les cas, personne ne se sent concerné.

Comme quoi, les âarchs Taïwan ne sont pas les seuls à être en toc. Qui disait que ma présente chronique n’avait rien à voir avec la Kabylie ? Qui osera encore, après cela, manquer de respect aux Chinois de Formose ? Frères kabyles, surtout ne fumez pas du thé pour rester éveillés. Continuez de dormir tranquillement. Le cauchemar vous réveillera bien assez tôt.

Arilès,  21/01/2002

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :