28 octobre 2020

Les proxénètes de la politique

Déclaré persona non grata dans le pays qu’il chérit le plus au monde, l’Égypte, l’hyper arabiste, Abdelkader Hadjar ne veut pas l’entendre de cette oreille. Ce tenant de l’arabisme le plus exécrable veut retourner dans le pays qui ne veut plus de lui. Et dire que notre pays est représenté par des individus aussi indignes que cet énergumène qui n’a ni honneur, ni dignité !

Pour rappel Abdelkader Hadjar, alors président de la commission d’arabisation, proclame en 1974 :

« Je ferai de tout Algérien qui refuse de s’arabiser un étranger dans son propre pays ».

Cet intrigant putschiste éleveur de doberman, délinquant de la politique et de la diplomatie, refuse de croire ce que ses oreilles entendent pourtant clairement, à savoir que l’Égypte lui a ôté son arabité qui lui est si chère.

Ci-suit (après l’article de Liberté) la lettre adressée il y a 10 ans (1999) à Bouteflika pour exprimer à son ami son désaveux de son utilisation de la langue française et surtout mettre à l’index les Kabyles qu’il qualifie de « minorité étrangère laïque ».

Ce malfrat de la politique vient d’acheter, selon El Khabar hebdo, un château en Égypte pour la bagatelle de 20 millions de dollars ! Même si cette pute de l’arabisme avait travaillé tous les jours de sa vie H24, il n’aurait jamais pu amasser autant d’argent pour se payer un château qui appartenait à l’émir Walid Ben Talal, neveu du roi Fahd.

Kabyliste

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!