26 septembre 2020

Nous sommes foutus !

Les études scientifiques avancent est démontrent que le comportement des individus est très lié à l’ADN. Robert Plomin, psychologue et généticien américain très connu, affirme que selon certaines études extrêmement fiables, on peut prédire les chances de réussite des individus aux examens en étudiant leur ADN, avec un degré de certitude tout à fait satisfaisant.

Personnellement, dans une vision macro de la chose, je pense que c’est la génétique qui régit également le comportement des peuples. Cela expliquerait parfaitement pourquoi des colons ont construit sur des terres, en l’espace d’un siècle, ce que des autochtones n’ont pas construit depuis des milliers d’années.

Prenez le cas du Québec. Le premier colon Français à avoir mis ses pieds sur cette terre, c’était en 1617. Quatre siècles années après, voilà que le Québec est un grand pays, grand dans tous les sens du terme.

Analysons mama Africa.

L’Afrique qui est le berceau de l’humanité. Le premier homme est né en Afrique ; des richesses naturelles en abondance ; des populations autochtones qui ont passé des centaines de milliers d’années sur cette terre à dormir sur des diamants, mais… les Africains n’ont engendré aucune grande civilisation. Mis à part nos ancêtres qui ont construit quelque chose, il n’y avait pratiquement rien. Et encore, nos ancêtres, d’après plusieurs chercheurs et historiens, étaient d’anciens nordiques. Ce qui explique que Kabyles et Africains ne partagent pas la même génétique, et, tenez-vous bien, ne possèdent même pas la même forme de boîte crânienne. Génétiquement, nous sommes plus proches, nous les Kabyles, de l’Europe que de l’Afrique.

Regardez l’Algérie, avant l’arrivée des Français, il n’y avait même pas de routes. Pas d’écoles. Pas d’hôpitaux. Rien. Admirez Alger la blanche, qui la construite ? Abdelkader ?

Pour finir, je tiens à préciser que les études de QI à travers le monde vont dans le sens de ma thèse. L’Afrique noire présente, par exemple, le QI le plus faible de la planète…

Tout cela pour vous dire que je crois qu’on est foutus. Et peu importe le changement politique en Algérie, « dorénavant, ça va être comme avant ». On ne change pas sa nature. Sauf si mutation il y’a…

Djafar Khenane, 31 octobre 2019

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!