Pouvoir algérien abruti et corrompu

Le pouvoir algérien vient encore une fois de nous démontrer sa lâcheté et la nature de ses militaires abrutis et corrompus. Une dépêche de l’APS publiée, le 25 avril 2021, a pour titre « Une dangereuse conspiration ciblant l’Algérie fomentée par le MAK dévoilée »

On peut y lire que :

« Le ministère algérien de la Défense a annoncé dimanche le démantèlement d’une cellule de militants séparatistes du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) qui projetaient des attentats contre les marches du mouvement de protestation populaire du Hirak. »

On a confirmation, par cet organe officiel, que le pseudo mouvement de protestation populaire du Hirak est en fait organisé et orchestré par le gouvernement algérien. Sinon pourquoi le ministère de la Défense prendrait-il le temps de publier sur son site un article qui peut laisser pantois ?

L’Algérie n’a donc rien d’autre à faire que de traquer les porteurs de drapeaux kabyles ou berbères ?

Il est précisé dans le communiqué de l’APS :

« Cette “cellule criminelle”, démantelée le mois dernier est “composé de partisans du mouvement séparatiste “MAK”, organisation interdite en Algérie, selon le ministère de la Défense nationale (MDN). » « Ses membres sont impliqués dans la planification d’attentats et d’actes criminels lors des marches et des rassemblements populaires dans plusieurs régions du pays ».

Quand et où les militants indépendantistes auraient-ils commis des attentats ? Mis à part brandir le drapeau kabyle ? A moins que ce soit considéré comme un crime passible d’emprisonnement ?

On peut lire, avec étonnement, dans ce même communiqué :

« Des armes de guerre et des explosifs ont été saisis lors de cette opération menée fin mars par les services de sécurité, qui fait état d’une dangereuse conspiration ciblant le pays, fomentée par le MAK ».

Je suppose qu’ils confondent les militants du MAK avec ceux de Karim Tabbou, d’Ali Belhadj et consorts.

Qui a, avec l’aval du pouvoir, tué et terrorisé les populations en Algérie ? Ce sont bien les islamistes et non les militants du MAK qui sont et ont toujours été pacifistes.

Quelques détails selon le ministère algérien de la Défense :

« les aveux d’un ex-membre du MAK, H. Nourredine, ont révélé l’existence d’un “plan criminel perfide visant à perpétrer ces attentats pour exploiter, ensuite, les images dans leurs campagnes subversives et implorer l’intervention étrangère dans les affaires internes du pays”. « Ce plan a levé le voile sur l’implication de plusieurs membres du mouvement séparatiste “MAK”, ayant bénéficié d’entraînements au combat à l’étranger avec le financement et le soutien de pays étrangers ». Cette opération “est toujours en cours afin d’arrêter tous les membres impliqués dans cette bande de criminels qui visent à porter atteinte à la sécurité, la stabilité et l’unité du pays”.

Qui est ce H. Nourredine qui aurait fait ces révélations ? Nous sommes en droit de penser que ce monsieur est une invention des services algériens afin de mobiliser l’ire des manifestants contre les Kabyles.

Porter un drapeau aux couleurs du MAK ou berbère serait un danger pour l’Algérie ? Le drapeau en tissu risque-t-il d’aveugler ceux qui le regardent ? Il ne risque ni d’agrandir le trou dans la couche d’ozone, ni de se transformer en balles explosives, comme celles utilisées par le pouvoir algérien pour assassiner les Kabyles en 2001. À l’époque le MAK n’existait pourtant pas.

Les militants berbéristes ou indépendantistes ne sont ni des égorgeurs ni des kamikazes qui se font exploser afin d’aller rejoindre les 72 houris qui les attendraient dans le paradis d’Allah.

On peut lire dans cette dépêche de l’organisme officiel algérien :

« Ce n’est pas la première fois que les autorités font état de projets d’attentats visant des manifestations du Hirak. » 

On peut être plus que surpris. Donc le pouvoir algérien s’inquiète pour les militants du Hirak ? Ce Hirak qui devrait normalement déranger les autorités algériennes, semble être leur préoccupation. L’Algérie veut que les hirakistes continuent à chanter, en tapant sur des derboukas tout en dansant tous les vendredis. C’est la fête organisée et soutenue par ce même pouvoir.

Arguer que le MAK serait un mouvement terroriste nous fait craindre le pire. Ainsi le pouvoir peut continuer à assassiner impunément les Kabyles en leur faisant porter toutes les tares algériennes.

L’Algérie ne veut qu’une chose, l’anéantissement des Kabyles.

Voici une capture d’écran de l’APS :

Ainsi qu’une capture du ministère algérien de la Défense :

Voir la légende de la photo publiée sur le site arab news :

error: Content is protected !!