Un aveugle de Haïfa retrouve la vue grâce à une percée médicale

Israël apartheid ? Le premier aveugle ayant bénéficié d’une greffe d’une cornée artificielle est un Arabe.

Jamal Furani, 78 ans, Arabe israélien de Haïfa, atteint d’une cécité bilatérale, a recouvré la vue après une opération réussie au centre médical Rabin, à Petah Tikva, par la professeure Irit Bahar, directrice du département d’ophtalmologie.

C’était la première fois que le dispositif CorNeat KPro, la première cornée artificielle s’intégrant complètement avec la paroi de l’œil et ne requérant aucune utilisation de tissus de donneurs, était implanté avec succès chez l’être humain.

La cornée artificielle, qui s’insère dans la paroi oculaire, a été implantée plus tôt ce mois-ci par le professeur Irit Bahar, directeur du département d’ophtalmologie du centre médical Rabin en Israël. Lors du retrait des bandages, Furani a pu lire le texte et reconnaître les membres de la famille, a déclaré la startup dans un communiqué au début du mois.

Furnai, qui souffrait d’œdème et d’autres maladies, avait une cornée endommagée, causant une décennie de perte de vision et le définissant comme légalement aveugle. Le produit CorNeat, composé à 100% de matériau poreux synthétique et non dégradable, remplace les cornées cicatrisées ou déformées et ne nécessite aucun tissu de donneur. Il utilise la technologie cellulaire et le génie chimique à l’échelle nanométrique pour imiter l’environnement cellulaire existant. Lorsqu’il est implanté, le matériau s’intègre au tissu vivant et stimule la prolifération cellulaire, conduisant à une intégration encore plus poussée. L’implant ne déclenche donc pas de réponse défavorable du système immunitaire, a déclaré la société.

Les maladies cornéennes représentent la deuxième cause de cécité dans la plupart des pays du monde en développement, et l’Organisation mondiale de la santé estime qu’environ 2 millions de patients par an souffrent de cécité cornéenne.

« Dévoiler ce premier œil implanté et être dans cette pièce, à ce moment-là, était surréaliste », a déclaré le Dr Gilad Litvin, co-fondateur de CorNeat Vision, médecin en chef et inventeur du CorNeat KPro. « Après des années de travail acharné, voir un collègue implanter le CorNeat KPro avec facilité et voir un autre être humain retrouver la vue le lendemain était électrisant et émouvant, il y avait beaucoup de larmes dans la pièce. Il s’agit d’une étape extrêmement importante pour CorNeat Vision. »

Le processus d’implantation est assez simple et prend moins d’une heure, a déclaré la société dans une vidéo YouTube.

Un total de 10 patients sont approuvés pour l’essai clinique au Rabin Medical Center en Israël avec deux sites supplémentaires prévus d’ouvrir ce mois-ci au Canada et six autres à différentes étapes du processus d’approbation en France, aux États-Unis et aux Pays-Bas, a déclaré Almog Aley-Raz, co-fondateur de CorNeat Vision, PDG et vice-président R&D, dans la déclaration.

Le premier essai comprend des patients aveugles qui ne sont pas des candidats appropriés pour ou qui ont échoué à une ou plusieurs transplantations cornéennes, a-t-il ajouté.

« Compte tenu des performances visuelles exceptionnelles de notre appareil, du temps de cicatrisation et de la rétention attendus », a-t-il déclaré, la société prévoit de commencer une deuxième étude plus tard cette année avec des indications plus larges pour approuver la cornée artificielle de l’entreprise « en tant que traitement de première ligne, remplaçant le utilisation de tissus de donneurs utilisés dans les transplantations cornéennes pleine épaisseur. »

Fondée en 2015 et basée à Raanana, CorNeat a également développé le CorNeat EverPatch, un patch scléral synthétique non dégradable, et le CorNeat eShunt, un dispositif de drainage du glaucome. Selon la base de données de Start-Up Nation Central, l’entreprise a levé 12,3 millions de dollars auprès d’investisseurs à ce jour.

Source Times of Israel


error: Content is protected !!