Les Hasards exagérés

J’ai beaucoup apprécié le roman de Baya Streiff qui a le mérite d’aborder des sujets encore peu traités : le poids de l’histoire dans la constellation familiale et la gestion de ce passé resté secret pour la génération suivante, les questions de transmission ou de non transmission , la difficile gestion de l’éducation parentale confrontée aux valeurs de la République – pas toujours compatibles avec les interdits familiaux –, la comparaison des différents statuts (frère ou sœur), ainés, à l’intérieur d’une même famille, le besoin impérieux de liberté, les obstacles à franchir pour l’acquérir.

Et puis aussi la question de la sincérité à l’intérieur du couple, les éloignements qui favorisent parfois le rapprochement, la transparence des relations intimes, la liberté de vouloir procréer ou pas malgré les pressions sociales. Un vrai parcours de combattante pour oser devenir une personne qui choisit elle -même son propre destin.

Un livre palpitant, non loin d’une démarche initiatique.

Les Hasards exagérés de Baya Streiff, première de couverture.

Au décès de son père, Mona perd l’espoir de percer le secret familial qui la hante depuis son enfance et qui décrypterait cette honte transmise insidieusement. Guidée par son intuition, elle parvient à franchir les interdits qui lui permettent d’échapper à la programmation parentale d’un destin qu’elle n’a pas choisi.

Insister pour partir en classe de neige, franchir le seuil d’une église ou imposer une coupe de cheveux sont autant d’étapes pour s’affranchir d’une autorité qu’elle ne peut accepter.

Pourquoi son frère serait-il le seul à jouir de sa liberté ? Paradoxalement, sa grande sœur ne la soutient pas. Aidée par une cascade de hasards, il lui faudra assumer seule un chemin de désobéissance et de révolte pour créer son propre avenir.

Les Hasards exagérés de Baya Streiff, quatrième de couverture.

Cette jeune héroïne, à la fois forte et émouvante, bouscule les règles sociales et rêve d’intensité, en assumant tous les risques.

Baya Streiff travaille à la Protection judiciaire auprès de mineurs fragilisés par leur parcours. Son premier roman présente un beau portrait de femme se débattant avec force pour devenir papillon.

295 pages. 20 euros
Collection Métamorphoses
Éditions du 7e Ciel.
ISBN 978-2-491851-27-9

Catherine Belkhodja

Lire l’interview de Baya Streiff.

Merci de respecter notre travail.